Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
Julien Burgos
Chiropracteur à Lyon
 
06 86 03 90 70
 
34 RUE TUPIN, 69002 Lyon

Questions fréquentes

Les réponses à vos questions sur la chiropraxie

La chiropraxie est elle réglementée ?

La profession a été légalisée en 2002 puis encadrée et réglementée dès 2011 par des textes approuvés tant par la Haute Autorité de Santé (HAS), le Conseil National de l'Ordre des Médecins (CNOM) et le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP).

Les chiropracteurs sont-ils des professionnels de la santé ?

Les chiropracteurs sont enregistrés auprès des Agences Régionales de Santé comme tous les autres professionnels de la santé et possèdent un numéro ADELI 

 

La chiropraxie, dont l’exercice de professionnel de la santé a été légalisé par la loi du 4 mars 2002 dite “loi Kouchner”. Elle est reconnue dans de nombreux pays par les autorités scientifiques et sanitaires (OMS, INSERM, NIH, NICE). Les chiropracteurs ont l’obligation de contracter une assurance en responsabilité civile professionnelle, tout comme les autres professionnels de la santé.

Que dois je apporter lors de ma première séance ?

POUR TOUS: 

  • Apportez une grande serviette de bain.
  • Si vous avez réalisé des examens d’imagerie (radios, scanner, IRM, échographie) prenez les afin que les soins chiropratiques soient les plus adaptés.
  • REMPLIR VOTRE DOSSIER PATIENT sur notre logiciel "MDSL" avant votre première consultation afin d'optimiser le temps de la séance pour vous (et non pas sur de la saisie informatique). ATTENTION l'envoi par mail de vos identifiants se fait par le logiciel MDSL (avec entête "ne pas répondre" alors pensez si besoin à vérifier dans vos courriers indésirables). 

 

POUR LES CONSULTATIONS PEDIATRIQUES: 

  1. Veuillez apporter le carnet de santé de votre enfant.
  2. Pensez à apporter sa tétine, son doudou ou tout autre réconfort qui vous semblerait utile pour lui.
  3. Munissez-vous également d'un change, éventuellement de son biberon et veillez à ce qu’il ait mangé avant.

Quels sont les conseils généraux post séance ?

Durant votre traitement 

  • Juste après les séances, pensez à boire plus d’eau et à marcher un peu.
  • Pendant les 48 heures qui suivent une séance, évitez tout effort inhabituel ou excessif.
  • Évitez autant que possible les mouvements entraînant la douleur.
  • Il est important de suivre les indications spécifiques qu’a pu vous donner votre chiropracteur mais surtout le plan de traitement établi par votre praticien. Il a été conçu pour vous donner des résultats optimaux dans les meilleurs délais.

Dans la majorité des cas, vos ligaments, vos muscles, votre posture devront s’adapter progressivement aux changements se produisant dans votre organisme. Il s’agit d’un processus naturel qui requiert un certain temps. N’attendez pas une guérison instantanée

 

Conseils généraux pour l’optimisation de vos soins

  • Alimentez-vous de façon saine et équilibrée.
  • Buvez au moins 1 litre d’eau par jour
  • Dormez de façon régulière entre 7 ou 8 heures.
  • Evitez la consommation d’alcool et proscrivez les drogues.
  • Limitez les excitants (café, tabac).
  • Contrôlez votre poids, en cas de difficultés faites appel à un spécialiste de la nutrition. 
  • Bougez ! la vie c’est le mouvement. En fonction de vos capacités, et de vos envies, pratiquez une activité sportive ou au moins de la marche quotidienne. Si vous symptômes empêche votre activité, demandez conseil à votre chiropracteur afin de programmer et adapter la reprise de votre sport.

 

Durant vos activités quotidiennes

  • Soyez conscient(e) de votre posture à tout moment, et tenez-vous bien.
  • Lorsque vous devez soulever un objet, maintenez le dos bien droit et pliez les genoux afin de laisser travailler vos jambes. L’objet doit être tenu le plus près possible du corps.
  • Un tiers de la vie se passe au lit. Choisissez un matelas adapté et adoptez une position de sommeil correcte. Demandez conseil à votre chiropracteur.

Quelle est la différente entre chiropracteur et kinésitherapeute ?

il s'agit de deux professions différents mais souvent complémentaires pour une prise en charge optimale du patient. 

 

Le kinésithérapeute est spécialisé dans la rééducation fonctionnelle et la réadaptation par les massages et autres moyens adéquats. La durée des études est de trois ans après le baccalauréat. Le diplôme est reconnu mais n’inclut pas une formation de manipulation vertébrale ni de diagnostic différentiel. Le kiné n’est pas thérapeute de première intention, c’est pourquoi il vous faudra une prescription délivrée par votre médecin traitant avant toute prise en charge.


Le chiropracteur est un praticien de première intention spécialisé dans la prévention, le diagnostic, le traitement des pathologies mécaniques de l’appareil neuro-musculo-squelettique et de leurs conséquences. Il abordera le corps dans sa globalité et pas forcement là où se manifestent vos symptômes, parfois à distance de l'origine du problème initial. 

Quelles est la différence entre chiropracteur et ostéopathe ?

Voici un petit résumé de deux professions magnifiques qui aident chaque jour des millions de personnes à vivre mieux et ceci de manière naturelle

 

La chiropraxie et l’ostéopathie ont été fondées à la fin du 19ème siècle aux Etats-Unis, la première par Daniel David Palmer, la seconde par Andrew Taylor Still.

Ces deux hommes ont étudié le corps humain pour y déceler la cause des maladies. Ils cherchaient à comprendre pourquoi des personnes vivant dans le même environnement, exerçant les mêmes activités, n’étaient pas dans le même état de santé. C’est cette vision similaire de la santé et du corps humain qui les a amenés à travailler ensemble et à mettre leurs recherches en commun.

 

  • L’approche thérapeutique

A.T. Still considéra que, si un organe ou un muscle n’est pas libre de ses mouvements dans son enveloppe (fascia), cet organe ou ce muscle ne s’exprime pas à son potentiel maximal. Son but était de trouver des techniques visant à libérer les tensions accumulées autour de ces organes et permettant une meilleure circulation des fluides corporels au niveau des artères, des veines et du système lymphatique.

De son coté, D.D. Palmer s’intéressa au système nerveux. Ce dernier contrôle le fonctionnement de chaque cellule, tissu, organe et système de l’organisme et permet la transmission des informations nerveuses entre le cerveau et le reste du corps. C’est lui qui confère au corps humain des capacités étonnantes de réparation et d’autorégulation. Un système nerveux libre de toute interférence permet au corps humain d’exprimer 100% de son potentiel.

 

  • Les techniques

Après avoir appris durant ces études les pratiques de base, chaque ostéopathe, chaque chiropracteur s’est diversifié et utilise un ensemble de techniques qui lui est propre. Chacun d’entre nous à ses affinités avec certaines d’entre elles, qu’elles soient mécaniques, énergétiques, viscérales, crâniennes, émotionnelles, etc. Le plus important est de trouver celles qui vous correspondent. Elles ont toutes le même but malgré une approche différente. Elles sont toutes aussi efficaces !

Les chiropracteurs sont les seuls thérapeutes non médecins à pouvoir pratiquer des manipulations cervicales. Ils peuvent également utiliser des techniques instrumentales afin, entre autre, de s’adapter aux contre-indications de certains patients.

 

  • Les études

L’ostéopathie en France vient d’être règlementée avec une formation reconnue en 3 ans. Avant cette réglementation, les études d’ostéopathie pouvaient varier de quelques séminaires à 6 ans d’études.

La formation des chiropraticiens est unique dans le monde entier. Que ce soit au Canada, en Nouvelle Zélande, en Suède, en France ou aux Etats Unis, votre chiro aura effectué 5 ans d’études avec un cursus très complet en anatomie, neurologie, radiologie, pédiatrie, cardiologie… Ceci dans le seul but de pouvoir détecter une urgence ou une pathologie qui ne rentre pas dans notre champ d’application et pouvoir référer nos patients vers le spécialiste le plus approprié. La seule école en France dispensant cette formation est l’IFEC ( établissement reconnue par le ministère de la santé) 

L’Académie française de Médecine a publié un rapport en 2013 comparant plusieurs thérapies complémentaires: chiropraxie, ostéopathie, hypnose, acupuncture. Par rapport au programme des études, il en ressort que seule la formation en chiropraxie se rapproche des deux premiers cycles d’études médicales.

 

  • Les décrets 

Depuis le 4 Mars 2002, la profession de chiropracteur est légalisée en France au même titre que les ostéopathes. Depuis le 9 janvier 2011, un décret d’application est venu se rajouter à cette loi et précise les champs d’application de la profession de chiropracteur. D’après ces décrets, les chiropracteurs peuvent prendre en charge des pathologies avérées alors que les ostéopathes traitent des troubles fonctionnels.

Les chiropracteurs sont les seuls professionnels de la santé manuelle à pouvoir manipuler les vertèbres cervicales sans avoir besoin de demander au patient un certificat de non contre-indication rédigé par un médecin. La Haute Autorité de Santé a pris en compte la qualité de la prise en charge chiropratique des cervicalgies et son efficacité. De plus, les chiropracteurs sont habilités à utiliser un panel d’outils thérapeutiques important au contraire des ostéopathes qui sont limités aux manipulations non forcées (cf. tableau)

Dans son numéro de décembre 2013, la Revue générale du droit médical publie une expertise juridique venant clarifier les décrets relatifs aux compétences respectives des chiropracteurs et ostéopathes.

Pourquoi en France , la chiropraxie est moins connue que l'ostéopathie ?

Aujourd’hui, les deux professions sont reconnues par la loi. Le champ de compétences des chiropracteurs est plus étendu que celui des ostéopathes mais leur faible nombre les rends moins connus des français.

Une seule école forme les chiropracteurs en France, certains diplômés partent travailler à l’étranger car la formation est reconnue internationalement. En 2018, 900 praticiens étaient installés en France. 

L’ostéopathie, longtemps non réglementé en France, a vu de nombreuses formations s’ouvrir avec des cursus parfois très limités poussant le nombre d’ostéopathes à 28 000 en 2018. 

A quoi correspond le bruit de craquement ?

Ce bruit surprenant est le résultat d’un échange de gaz entre l’articulation et l’environnement, appelé “phénomène de cavitation”. Il s’agit donc du crépitement d’une bulle et non du frottement des os. 

Ceci est un phénomène physiologique normal et non douloureux, pouvant se produire tous les jours spontanément (par exemple : les genoux qui craquent en s’accroupissant, les doigts qui craquent...) 

Les manipulations ne sont pas utilisées systématiquement, il s’agit d’une technique parmis d’autres. Si votre appréhension persiste malgré les explications de votre chiropracteur, il pourra tout à fait utiliser une autre technique pour vous soigner.

Les manipulations vertébrales sont-elles dangereuses ?

Les ajustements chiropratiques sont sécuritaires ! 

Un groupe de recherche multidisciplinaire international, a confirmé par le biais d’une étude que la manipulation vertébrale s’avérait l’une des quelques formes de traitements efficaces contre la cervicalgie. Dirigé par le Dr Scott Haldeman de l’Université de Californie à Irvine, ce groupe comprend plus de cinquante chercheurs répartis dans neuf pays et représentant dix-neuf disciplines cliniques et scientifiques. La recherche a été effectuée sur un échantillon de 109 millions de personnes.

Publiées dans la revue scientifique Spine, les conclusions de l’étude sont claires : la manipulation vertébrale constitue un choix efficient et peu risqué pour le patient. Les experts de renom impliqués dans cette recherche ont questionné le sujet pendant sept ans et ont révisé pendant plus de 25 000 heures l’ensemble des recherches scientifiques déjà publiées sur la cervicalgie. Cette étude internationale est la plus importante à avoir été réalisée à ce jour sur le sujet.

 

En France, seuls les médecins et les chiropracteurs sont autorisés à ajuster les cervicales.

L’ajustement vertébral n’est pas traumatique pour l’articulation. Il respecte la limite physiologique de l’articulation. Sa force est maitrisée en intensité et dirigée de façon précise afin de restaurer la bonne mobilité de l’articulation. Toutefois dans certain cas, l’ajustement mécanique peut être contre indiqué suivant les pathologies ou antécédents du patient. Ces points sont abordés lors de votre première consultation afin d’adapter au mieux votre traitement.

Les 1400 chiropracteurs de France observent des règles éthiques et déontologiques qui garantissent aux patients fiabilité et sécurité des soins. 

L’efficacité de la chiropraxie et son apport à la prise en charge des pathologies musculo-squelettiques sont démontrés par de nombreuses études et publications (JAMA, BMJ, The Lancet...). Les études soutiennent que la profession est peu accidentogène. Les manipulations sont plus sûres que la prise d'anti inflammatoires non stéroïdiens ou autres dérivés morphiniques comme le soutient une publication du Lancet *

Prevention and treatment of low back pain: evidence, challenges, and promising directions.
Foster NE, Anema JR, Cherkin D, Chou R, Cohen SP, Gross DP, Ferreira PH, Fritz JM, Koes BW, Peul W, Turner JA, Maher CG; Lancet Low Back Pain Series Working Group. Lancet. 2018 Jun 9;391(10137):2368-2383. doi: 10.1016/S0140 6736(18)30489-6. Epub 2018 Mar 21. Review. 
PMID: 29573872

Peut on consulter un chiropracteur sans prescription ?

Oui, Le patient est libre de consulter un chiropracteur sans avis médical, ni prescription pour plusieurs raisons :

  1. le chiropracteur possède le statut de thérapeute indépendant de première intention, depuis la loi Kouchner de 2002.
  2. La formation est de haut niveau. Il sera apte à formuler un diagnostic différentiel et de vous proposer une prise en charge adaptée ou vous référer au spécialiste compétent si votre pathologie ne fait pas partie de son champ d’action.
  3. Les tarifs ne sont pas remboursés par la Sécurité Sociale, il n’y a donc pas besoin de prescriptions d’actes par un médecin.
  4. La pratique est jugée sûre et très peu accidentogène. Les chiropracteurs observent des règles éthiques et déontologiques qui garantissent aux patients fiabilité et sécurité des soins. L’efficacité de la chiropraxie et son apport à la prise en charge des pathologies musculo-squelettiques sont soutenus par de nombreuses études et publications (JAMA, BMJ, The Lancet...).

 

Comment faire pour ne plus avoir mal au dos ?

En fait la réponse est extrêmement simple : Sauf en cas d’accident, la douleur survient longtemps après que la subluxation soit apparue. Il suffit donc de consulter régulièrement son chiropracteur (sans avoir mal, en prévention). La plupart du temps, il saura trouver et corriger les subluxations avant qu’elles ne vous fassent souffrir.

A quelle fréquence doit-on venir ?

Il n’y a pas de réponse tout faite à cette question. Tout le monde n’a pas le même dos, le même âge, les mêmes antécédents, la même hygiène de vie.

Certaines personnes vont parfaitement bien en se faisant ajuster 2 à 3 fois par an, d’autres ont eu tellement de problèmes par le passé qu’ils en ont besoin tous les mois. Seul le chiropracteur qui vous suit et connaît votre problème peut répondre précisément à cette question.

Pourquoi continuer à consulter si je n'ai plus mal ?

Si vous faites partie de ceux qui préfèrent attendre une rage de dents pour voir leur dentiste et qui préfèrent la souffrance au bien-être, libre à vous d’attendre d’être à nouveau coincé pour vous faire ajuster. Mais souvenez-vous que le but premier de la chiropraxie n’est pas de soulager les douleurs, mais de maintenir les articulations à un niveau optimal de fonctionnement pour éviter les récidives. Sachez aussi qu’une articulation qui se bloque est une articulation qui s’abîme. Alors, s’il pense que vous avez besoin de le voir tous les mois pendant une phase de stabilisation, faites-lui confiance, il sait de quoi il parle.

Si votre condition date de plusieurs mois, voire plusieurs années, votre organisme aura tendance, au début, à revenir dans son état précédent. Il faut lui donner un peu d’aide et du temps pour se ré-organiser, à l’instar de l’orthodontie, tout travail sur une structure osseuse est progressif.

Au cours du temps, il se forme des tissus cicatriciels autour des disques, articulations et nerfs rachidiens : si vous négligez l’hygiène de votre colonne vertébrale, vous aurez probablement à 40 ans, la colonne d’une personne bien plus âgée. Par contre, si vous revenez régulièrement et prenez en main votre santé, la chiropraxie vous offrira de bonnes surprises pour des conditions sur lesquelles vous n’auriez pas pensé qu’elle puisse avoir un effet !

Comment apparaissent ces blocages ?

Il y a trois causes principales de blocage vertébral. Les causes physiques (chutes, accidents, mouvements répétitifs, ports de charges), les causes émotionnelles (stress, douleur, colère, peur) et les causes chimiques (traitement, alcool, drogue, pollution, alimentation).

La chiropratique peut-elle tout guérir ?

Les chiropracteurs n’essaient pas de guérir ou de soigner leurs patients, ils essaient plutôt d’enlever les obstacles qui entravent les capacités de guérison du corps. Et c’est une distinction importante à faire. Les « miracles », comme l’appellent certains patients, sont le résultat d’une communication améliorée entre le cerveau et le corps.

La réponse, donc, à cette question est non, c’est le corps et seulement le corps qui s’occupe de sa guérison. Et il le fera mieux sans blocage. Il est plus facile d’escalader une montagne sans porter quelqu’un sur son dos. Le capacité de guérison du corps est remarquable quand les obstacles l’en empêchant sont enlevés.

La chiropraxie est elle remboursée ?

La sécurité sociale ne prend pas en charge les séances de chiropraxie.

Cependant plus de 360 complémentaires santé proposent selon votre contrat un remboursement total, partiel ou avec un montant maximal défini. Renseignez vous auprès de votre complémentaire santé pour connaître votre situation. 

J'ai de l'arthrose, la chiropraxie peut elle m'aider ?

Oui, nous pouvons diminuer vos douleurs liées à l’arthrose, mais en aucun cas « retirer » votre arthrose.

L’arthrose est la pathologie articulaire dégénérative la plus fréquente. Elle se caractérise par une dégénérescence et une usure d’une ou plusieurs articulations. Le tissu qui recouvre les surfaces articulaires (appelé cartilage), s’amincit et s’abime avec le temps. En améliorant la biomécanique articulaire, le chiropracteur pourra donc vous aider pour soulager vos douleurs liées à l’arthrose.

J'ai de l'ostéoporose, puis je consulter sans risque ?

Oui, vous pouvez nous consulter malgré votre ostéoporose. Notre prise en charge s'adapte à chaque patient selon son âge, ses antécédents, ses craintes

Y a-t-il des effets secondaires négatifs après une séance ?

La majorité des patients ressentent un soulagement à l’issue du traitement. Toutefois, il peut arriver que certains ressentent suivant la consultation une fatigue, des courbatures ou une douleur légère, semblables à celles ressenties après un entraînement sportif. 

Ce sont des réactions bénignes normales qui disparaissent spontanément en 24/48h pour laisser place à l’amélioration recherchée.

La chiropraxie est elle efficace ?

Oui, de nombreuses études ont démontré la supériorité des soins chiropratiques par rapport à d’autres traitements pour des pathologies musculo-squelettiques.

En France, dans le rapport « Thérapies complémentaires : leur place parmi les ressources de soins », l’Académie nationale de médecine reconnait l’intérêt des manipulations vertébrales dans la prise en charge des lombalgies, des cervicalgies, mais également des céphalées d’origine cervicale. 

Aux Etats-Unis, le Journal of the American Medical Association recommande aux patients de consulter un chiropracteur en première intention pour le soin des lombalgies. Depuis 2017, Le National Institute of Health finance la recherche chiropratique à hauteur de 7 millions pour conforter l’état d’une recherche déjà prometteuse. 

La Chiropraxie est donc une profession de santé efficace, naturelle qui peut éviter dans certains cas la prise de médicaments ou la chirurgie.

Comment faire pour avoir un rendez-vous plus rapidement ?

Lors de votre prise de rendez vous sur notre agenda en ligne Doctolib, vous avez la possibilité de cocher la case "alerte" qui vous préviendra par mail si un créneau horaire se libère avant votre consultation. Cette option ne sera plus visible au-delà de 10 patients sur liste d'attente. 

 

S'il s'agit d'une urgence alors contactez nous directement par mail ou téléphone. Nous avons plusieurs créneaux d'urgences par semaine pour les patients déjà suivis au cabinet. 

 

Si vous êtes disponible sur des horaires restreintes ou demandées (comme les soirs ou samedis) alors le plus simple reste l'anticipation. Réservez à l'avance vos séances de suivi selon le plan de traitement établi avec votre chiropracteur. 

Partenaires de confiance

Liens utiles

Formation

France

International

Recherche

 

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.